Home / A la une / ELECTION DU PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE Le ‘’vieux briscard’’ ou le ‘’Diablotin’’ ?

ELECTION DU PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE Le ‘’vieux briscard’’ ou le ‘’Diablotin’’ ?

Le nouveau président de l’assemblée nationale sera élu aujourd’hui. Le ‘’vieux briscard’’  Mamadou Diarrasouba affrontera certainement le ‘’diablotin’’  Moussa Timbiné pour le fauteuil de  président.

Déjà, plusieurs candidatures sont annoncées au sein même du parti au pouvoir, quand bien même la présidence ne leur échappera pas, sauf catastrophe. Le péché mignon du Rpm, c’est de ne jamais s’entendre sur l’essentiel. Le désaccord au sein de ce parti est presque congénital. Il peut y avoir des courants d’idées ou de réflexions au sein d’un parti, ce qui est d’ailleurs normal, mais au Rpm, c’est le désaccord dans le désordre. Personne n’a une carrure assez imposante pour diriger la locomotive. Même le président du parti, BocaryTreta, n’a pas d’autorité sur les cadres de son parti.

Aujourd’hui, Mahamadou Diarroussa, l’élu de Doila et ancien Questeur de l’Assemblée nationale, qui n’était pas partant pour le poste au départ, a finalement décidé de se présenter, sous la pression de ses pairs. L’homme voulait garder son poste de Questeur. Il serait le meilleur parmi ses camarades du Rpm ; mieux, il a été brillement élu chez lui sur une liste propre avec 4 autres députés. Pourtant ces détracteurs lui reprochent son niveau intellectuel et sa faible culture générale.

Cette élection du président de l’Assemblée nationale a montré une profonde dissension entre les Rpmistes. C’est ainsi que la candidature de Moussa Timbiné est sortie, soutenue par la jeunesse du parti. Ce dernier serait un ‘’mal élu’’ en commune V. Le comment est connu par tous. Malgré tout, il fait le forcing comme prévu, puisque ses camarades politiques l’attendaient à ce niveau. L’homme aurait neutralisé ses concurrents potentiels à ce poste, depuis sa désignation à la députation et joue au trafic d’influence pour avoir ce poste. Certains de ses camarades ne lui pardonneraient pas cela. Dans tous les cas, le Rpm reste un parti où il y a un manque criard de cadres et où on n’est jamais uni. Un parti est un laboratoire d’idées avec des cadres valables.

Levy Dougnon

 

About Aly Dolo

Check Also

Assemblée nationale Honorables ! Ressaisissez-vous ! Le peuple vous observe !

Voilà donc nos députés parés pour une nouvelle législature. Ce voyage parlementaire, qui s’annonce comme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *