Home / A la une / PAYEMENT DES CONTRAVENTIONS ROUTIERES PAR REÇU Le Trésor public en profite déjà

PAYEMENT DES CONTRAVENTIONS ROUTIERES PAR REÇU Le Trésor public en profite déjà

Le payement des contraventions routières contre reçu, initié par le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Me Malick Coulibaly pour lutter contre la corruption, dans la circulation routière, commence à porter ses fruits malgré les tentatives de sabotages et la jeunesse de la mesure.

En plus du retour progressif et patent de l’éducation dans la circulation, la mesure initiée par Me Malick Coulibaly contribue aussi à renflouer les caisses du Trésor public malien.

Lancé seulement en septembre 2019 en réponse aux plaintes des usagers accusant à tort ou à raison les policiers de corrompu, le payement des contraventions contre reçu initiée Malick Coulibaly a mobilisé des fonds à hauteur 70 millions de F CFA en moins de 4 mois. L’annonce a été faite par le ministre lui-même au cours d’un débat télévisé sur l’ORTM.

Sans doute, l’objectif visé par le ministre dans cette mesure n’est argent mais plutôt d’encourager la bonne conduite dans la circulation routière et lutter efficacement contre la corruption dans tous ses aspects au Mali. « Il s’agit d’inculquer autrement la citoyenneté à nos compatriotes, car un citoyen sachant qu’il ne peut pas négocier à 1000 F CFA une contravention routière avec un agent, saura mieux respecter les règles de la circulation routière », informe le ministre.

Mais en attendant de réaliser cet idéal, le ministre Malick Coulibaly, à travers son initiative,  est en train résolument d’extraire les racines de la corruption dans la circulation routière au Mali. L’argent des contraventions des usagers tombe de moins en moins dans la seule poche des policiers, mais profite à tout le peuple malien à travers une contribution très signifiante dans la mobilisation des fonds au profit de la caisse nationale, le Trésor public.

Youssouf Z Kéita

Les Echos du 5 février 2020

About Aly Dolo

Check Also

ME ALASSANE ALDIOR DIOP ’’Les piliers de notre république sont fortement fragilisés’’, l’édifice risque de s’écrouler

Le temps de la barbarie est aussi le temps des héros : Maliens, encore un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *