Home / Actualité / YELIMANE : Neuf associations féminines dotées de kits d’assainissement

YELIMANE : Neuf associations féminines dotées de kits d’assainissement

Neuf associations de femmes du cercle de Yélimané, dans la région de Kayes, ont reçu, samedi 1er février 2020, des matériels et  équipements d’assainissement. Cette donation est l’œuvre de l’Association malienne de solidarité et de la coopération internationale pour le développement (Amscid). La cérémonie de remise, a eu lieu à Yélimané, dans la Cour de l’Organisation malienne pour la réalisation et le renforcement des initiatives à la base (l’Omrib).

Ces associations féminines sont situées dans six Communes et neuf villages du Cercle de Yélimané. Au total, elles sont neuf associations bénéficiaires, notamment l’Association Saniya de Yélimané ville, Yonki-Saha de Yélimané-Cébé, Séné-Kafo de Bandiougoula, Groupements féminins DVP de Diongaga, Guémou-Kafo de Maréna, Sélandy de Dialaka, Benkadi de Dogofry, Diongui-Diongui de Kersignané-Kaniaga et Takaba Kurandano de Takaba. Courageuses et engagées dans la promotion de l’assainissement de la ville, ces femmes de Yélimané, ont bénéficié : des charrettes avec ânes, des brouettes, des pelles, des râteaux, des poubelles, de gants, des protèges nez, des bottes, des balais, ainsi que d’autres cadeaux de nettoyages. Le projet a coûté, plus de 9 millions de FCFA, à l’Amscid et ses partenaires.

L’initiative vise à améliorer les conditions de gestion des déchets solides dans les villages pour la protection de l’environnement, afin de lutter véritablement contre les maladies infectieuses, liées à l’insalubrité, dans les villages environnants de Yélimané. Cette remise a fait l’objet d’une cérémonie sobre présidée par le président de l’Amscid, Bassirou Diarra dit Konté, le maire de la Commune rurale de Guidimé, Soumaila Kandé Diakité, le président du Conseil de Cercle de Yélimané, Moussa Samassa, le maire de Diongaga, Mme Halima Diagouraga, le chef de service de l’assainissement du Cercle de Yélimané, Fousseini Ouattara, etc.

Après plusieurs visites dans ce Cercle, l’Amscid a fait le constat de la mobilisation dans certains villages des groupements de femmes, afin de rendre plus propre leur milieu environnemental, améliorer leur cadre de vie par le nettoyage, le balayage des rues, des places publiques et des marchés. D’où cette initiative prometteuse de cette association. En plein partenariat avec son ami, Bernard Blondel, ainsi que les élus, les agents de la Communauté d’agglomération dans le Pas-de-Calais, en France, l’Amscid a finalement décidé d’accompagner ces femmes de Yélimané et environnante, de les soutenir et de les encourager dans la lutte contre la salubrité.

Selon Bassirou Diarra, l’Homme ne vit pas que de pain. C’est-à-dire, pour son plein épanouissement, l’homme et la femme, ont besoin d’une bonne santé, de l’éducation, de loisir, de détente, mais aussi, et surtout, d’un environnement sain. Toujours selon lui, qui dit environnement sain, parle de la propreté, d’environnement assaini avec une bonne gestion des déchets solides qu’on appelle communément : les ordures. « Donc, nous sommes à l’honneur de procéder à cette première action en matière d’assainissement dans le Cercle de Yélimané. Et Inch’Allah, cette action sera suivie par d’autres dans les mois à venir », a déclaré le président, Bassirou Diarra, commandeur de l’Ordre national du Mali et chevalier de la Légion d’honneur de France.

Souriant et reconnaissant, Fousseini Ouattara, chef de service de l’assainissement du Cercle de Yélimané, s’est dit ravi d’avoir ce Projet dans son Cercle. Pour lui, l’assainissement de la ville demande des investissements énormes. « Donc, nous remercions infiniment l’Amscid et ses partenaires pour leur soutien à nos associations de femmes. Sinon, on n’avait pas les moyens financiers d’avoir ces kits d’assainissement. Egalement, nous faisons tout pour que ces matériels remis soient utilisés exclusivement dans le but de la propreté de notre ville », a-t-il assuré.

Engagée pour la création d’un Groupements d’intérêts économiques, l’Amscid souhaite un processus à long terme pour la gestion, le traitement et la valorisation des déchets solides partout dans le Cercle de Yélimané. Ainsi, cette association ambitionne donc, que demain, la ville de Yélimané soit citée en exemple, comme le Cercle le plus propre de la région de Kayes. « Très prochainement, nous lancerons un concours du village le plus propre dans ce Cercle. Et, ce concours sera primé par plusieurs cadeaux », a promis le président de l’Amscid, Bassirou Konté, avant d’inviter toutes les femmes bénéficiaires de faire un bon usage de ces matériels et équipements, qui dit-il, en donnant un bon exemple aux autres femmes du Cercle de Yélimané. Et de se répéter à plusieurs fois : « nous en sommes sûre, ce premier groupe des associations féminines sera suivi par d’autres femmes dans les mois à venir ». Depuis sa création, cette association ne cesse d’apporter son appui et son accompagnement aux femmes maliennes dans plusieurs régions du pays, à travers d’autres projets d’autonomisation des femmes, notamment dans le domaine du maraîchage et autres.

Hamissa Konaté

(envoyé spécial à Yélimané)

Les Echos du 5 février 2020

About Aly Dolo

Check Also

ME ALASSANE ALDIOR DIOP ’’Les piliers de notre république sont fortement fragilisés’’, l’édifice risque de s’écrouler

Le temps de la barbarie est aussi le temps des héros : Maliens, encore un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *